Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 08:02

De Paris à Nice ... une belle ballade

 

 

Encore une Aston ... et je l'avoue humblement, c'est surement ma marque préférée.

La mission ? l'acheminer de Paris à Nice, avec un impératif, une livraison à l'aéroport de Nice à 17h. Trop court pour le faire d'une traite, la récupération du véhicule ne pouvant s'effectuer qu'à partir de 9 h le matin. J'ai donc fait le choix en accord avec le client de la récupérer la veille et de repasser pour la nuit à mon domicile, ce qui me permettait de partir très tôt le lendemain matin et d'assurer une livraison à l'heure.

Même avec ses 1an et demi, la belle n'a que 7500 km au compteur, donc presque neuve.

J'insère le bloc clé cristal spécifique Aston (quel bel objet) et là le 6.0l V12 dans un énorme

"Vraouuuummmmmmmmm" bien rauque affiche ses prétentions ... pas de doute ce n'est pas une clio, et les 576 cv ont l'air bien présents et piaffent d'impatience.

Comme dans toute Aston, comme dans une Porsche, on se sent immédiatement bien et à l'aise au volant ... pas le cas dans toutes les GT si des Ferraristes entendent ? ;) ...

Me voilà donc parti direction la maison, en restant sage, très sage, trop sage au point que ça peut devenir vite frustrant, calé à 130 sur l'autoroute, de se faire doubler par des utilitaires prêts à tout pour la voir de plus près. Et des curieux j'en ai vu un paquet, marrant comme avec cette voiture on se fait plein d'amis conviviaux et souriants ... Elle ne laisse pas insensible, et c'est normal !

Le lendemain un départ très tôt pour assurer, et pouvoir faire la route tranquille. Un témoin au tableau de bord s'allume, orange ... c'est le niveau de lave glace ! Etrange, elle sortait de révision pour le trajet ... Je m'arrête donc à une station et j'achète du liquide lave glace, je remplis le réservoir, qui ne se remplit pas ... puisque je l'ai constaté après, tout coulait sous la voiture ... je pense qu'une durite a du être mal reconnectée. Ce n'est que le lave glace, il fait beau, ça restera donc comme ça puisque l'endroit de la fuite est inaccessible.

Route paisible, avec un sourire angélique, et une sensation de bien être assez indéfinissable, et j'arrive à hauteur d'une belle Ferrari 458 rouge, qui ralentit en me voyant arriver. je maintiens ma vitesse et le dépasse, à sa hauteur il me fait un petit signe de la main et un grand sourire ... sympa ... je le passe, et il me suit un bon moment avant de me redépasser en me faisant à nouveau un petit signe ... nous avons fait presque 150 kilomètres comme ça ...moment très agréable et complice, sans aucun esprit de compétition .

J'ai regretté ensuite de ne pas m'être arrêté sur une aire de stationnement pour faire un brin de causette ...

Suite de la route, toujours tranquille en direction de Nice.

A une station, je me fais interpeller par deux jeunes en fiesta très datée, un accent banlieue prononcé, la casquette à l'envers vissée sur la tête, et en pantalon de jogging 3 bandes, ils devaient revenir de la salle de sport dans cette tenue ? Bref je garde quelques distances mais ils me posent plein de questions ... prix de la voiture, puissance, vitesse max etc ... je leur ai donc expliqué gentiment qu'elle n'était pas à moi, que je n'en était que le modeste dépositaire pour une durée déterminée ... et là ils m'ont de suite demandé ce qu'il fallait faire pour faire ce job... j'ai eu très envie de leur répondre : Rien, il suffit de ne pas porter un jogging du matin au soir ... mais je me suis abstenu.

Me restait alors une centaine de km à faire, et cela m'a semblé bien court. En arrivant à l'aéroport de Nice, petit détour par la case lavage, ça va de soi et m'apparait comme une évidence avec ce genre de voiture.

Livraison à l'heure convenue sans aucun problème ... encore de très belles images, de très belles sonorités, et de très belles sensations engrangées ...Vivement la prochaine Aston.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter mon site: http://www.convoyage-service.com

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 15:55

L'Aventure c'est l'aventure

Une expérience plus qu'intérressante, et en Duo cette fois-ci, pour ces sémillantes Citroën dont l'état est loin de laisser imaginer leur âge cannonique ... il fallait

tableau de bord traction

oser !

Tout d'abord une Traction 11 Bl de 1952, dans des couleurs rares et personnalisées, un gris bleuté ou un bleu grisé métallisé, avec les ailes noires. Des chromes (refaits) impeccable. Pour l'intérieur, un skaï rouge bordeaux du plus bel effet. Rien pour passer inaperçu.

Ensuite une 2cv4, qui semble tout droit sortie d'usine avec une restauration extérieur intérieur parfaites. Quelques options comme les phares chromés, les enjoliveurs de roues chromés eux aussi.

Nous voilà donc partis, la propriétaire et moi même himself, depuis Abbeville, direction Tours via le Mans, au volant de ces deux merveilles. Pas d' autoroute, que de la nationale. Un début de route prometteur puisque les deux chevronnées (les Citroën, pas le conducteurs sachant qu'il y avait aussi une conductrice) ont merveilleusement bien ronronné jusqu'à Rouen. A Rouen (j'étais au volant de la traction) la traversée à commencé à être un peu laborieuse, puisque j'ai cru détecter quelques soucis d'embrayage. Nous avons continué, et les problèmes se sont un peu estompés. Arrivés au Bec Hellouin, petit détour pour voir l'abbaye, déjeuner d'une spécialité Normande, et laisser reposer les vaillantes ... Puis départ pour la suite des aventures, avec changement de monture. La route s'est ensuite très bien passée, bernay, alençon ... Le Mans en vue vers 17h ... nous étions quand même partis à 9h le matin. Arrivés au Mans, la traction a commencé à hocqueter ... des soubressauts évoquant un problème d'alimentation d'essence ... ou d'allumage. Nous avons laissé comme prévu la 2 CV au Mans, à l'abri dans un acceuillant garage. Après une pause thé, café ... nous sommes repartis, et là, au bout de quelques kilomètres la Traction à recommencé à hocqueter, puis repartir, puis a recommencé ... ça devenait très inquiétant, car la Traction en 6 volts, si elle éclaire peu, a aussi des feux arrières assez peu visible ... Angoisse, inquiétude, stress, arrêts ... elle nous a conduit en hocquetant comme ça jusqu'à 30 km de Tours ... nous étions presque arrivés quand il a fallu se résoudre à appeler l'assistance. il était déjà 20h30 ... 30 minutes plus tard elle est montée radieuse sur le plateau d'assistance. Arrivée à Tours à 21h30 ... soit environ 12h30 de trajet pour 430 km. Un beau record établi. La vieille dame (pas la propriétaire voyons !!!) mais la Traction à souffert de trop peu rouler les années précédentes, et de l'umidité, des dépots ont du s'accumuler avec le temps au fond du réservoir, et le plein fait au Mans nous aura été fatal ... Mais quel bonheur de se prendre pour un membre du gang des tractions avant :)

 

pour en savoir plus, n'hésitez pas : http://convoyage-service.comla fin glorieuse

Partager cet article

Repost0
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:45
Mercedes SL 500
Mercedes SL 500
Mercedes SL 500

Mercedes SL 500 de Bayonne à Bordeaux

Une très sympathique Mercedes SL 500 pour un convoyage trop frustrant, à peine plus de 200 km ... juste le temps de faire connaissance avec cette icone. Peu importe, j'avais envie de l'essayer depuis longtemps, et voilà c'est fait. Premier coup d'oeil, elle aguiche de son regard velouté et enjoleur, un soupçon agressif mais juste ce qu'il faut ... L'intérieur, tout de cuir vétu est raffiné, chic ... toutes les commandes tombent naturellement sous la main, et l'ergonomie est parfaite. c'est bien une Mercedes ! Contact ! le moteur s'emballe dans un ronronnement feutré, le compte tour redescend ... c'est onctueux ... léger coup d'accélérateur, et on entend les 388 cv de ce bloc v8 de 5.5l. impatients de montrer ce qu'ils savent faire ...

Il fait grand soleil à Bayonne, une température plus qu'agréable, le temps idéal. En route ... en à peine 5 minutes, je suis sur l'autoroute direction Bordeaux et je vois bien les regards envieux des autres conducteurs, sensation toujours très agréable quand je suis dans une belle, une très belle voiture. Juste pour le plaisir, je profite de dépassements pour tester la réactivité du moteur. Même si la boite auto semble un peu longue à réagir, on sent d'emblée le potentiel de ce moteur, et par voie de conséquence le potentiel du réservoir à se vider ;) en moins de deux heures que je n'ai absolument pas vues passer j'arrive à destination pour livrer ce qui, je l'apprendrai quelques instants plus tard, est destiné à faire un cadeau à Madame ... Et moi qui suis toujours à court d'idées quand je dois faire des cadeaux :)

Que dire de plus, ce n'est pas ma première Mercedes, mais celle-ci est une voiture extrèmement aboutie, très très proche de la perfection ... et j'ai hâte, vraiment hâte d'en reconduire une, et si possible pour une plus grande distance.

Partager cet article

Repost0
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 07:23
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...
997 turbo cab ...

997 turbo cab ...

Est il utile de faire les présentations ? une Porsche 911 turbo cabriolet (997), une des plus puissantes avec 530 cv qui poussent derrière, pneus de 235/35/20 à l'avant, 305/30/20 à l'arrière ... l'aileron arrière mobile, un look incomparable, rien pour passer inaperçu.

Tout à commencé le 2 juillet, arrivé à Bruxelles en thalys et première bonne surprise, le client m'a envoyé un chauffeur en Audi A8. Le temps de faire une trentaine de km, et me voilà devant la belle, prête pour le départ, décapotée. Le client, prévenant, ayant constaté comme moi le beau temps. Quelques formalités habituelles et me voilà au volant, Il est 11h00 environ, objectif rallier Marseille pour le lendemain 16h00, pour embarquement vers la corse, Porto-Vecchio. Le temps de faire connaissance avec la voiture, ce qui fut assez rapide, et me voilà sur l'autoroute ... Une route sans problème si ce n'est un peu de pluie vers la bourgogne, et je fais étape à Lyon. Je peux prendre mon temps rien ne me presse.

Après une nuit calme, j'ai hâte de reprendre le volant, me voilà donc reparti direction Marseille. Après une pause déjeuner en Provence (j'ai de la famille qui habite sur l'itinéraire ) j'arrive sur Marseille direction le Port. Formalités (là une charmante douanière me demande d'ouvrir le coffre en me montrant l'arrière de la voiture, pour vérifier qu'aucun clandestin ne s'y cache, j'ai trouvé ça assez drôle, elle a aimé le moteur :D ), attente, et enfin vers 17h00 l'embarquement. Un Chouette bateau, mais beaucoup de monde, période estivale oblige.

Après une nuit sans souci, le bateau entre dans la rade de Porto-Vecchio, un moment rare dont je ne me lasse jamais, sous le soleil et une température frôlant déjà les 25° à 7h du matin. Débarquement, et premier objectif, trouver un endroit pour stationner, une terrasse avec vue sur le stationnement, et me prendre un café sur le port. Il est 8h00 et je dois livrer la voiture vers 11h00 à l'hôtel du client. Finalement le temps a passé très vite, et je suis parti direction l'hôtel pour la livraison. Retour en taxi à Porto-Vecchio, déjeuner en terrasse sur le port, puis direction l'aéroport pour le retour, avec 1/3 de la mission accomplie, soit plus de 1000 km.

Le 19 Juillet, soit 15 jours plus tard, Arrivée en avion à Calvi avec arrivée à 15h30. Je dois récupérer la voiture le lendemain, dans le plus bel hôtel de Calvi, vers 10h00. Cela me laisse le temps de visiter la citadelle, le port, la ville et de passer une très agréable soirée. Le lendemain , à 10h00 je suis à l'hôtel pour reprendre la voiture et la conduire à Bastia, d'où je dois embarquer pour l'Italie. Elle est là, très poussièreuse, et me volià reparti, décapoté bien sur, pour ces magnifiques routes corses sous un soleil de plomb! En arrivant à Bastia quelques 95 km plus tard, un petit lavage, puis direction le port, embarquement pour Livourne, Italie Toscane. Ma destination un peu au sud de Sienne.

Après 4 heures de traversée, direction Sienne, où j'ai passé la nuit après avoir bien sur visité un peu la ville, et profité de mon apéritif italien préféré, l'Apérol spritz. Le lendemain, Chaleur écrasante, puis direction l'hôtel de mon client qui doit lui y arriver en hélico ... quand on peu faire simple ;) ... ensuite retour en train jusqu'à Pise d'où j'ai pris l'avion du retour ... 2/3 de la mission accomplie !

Le 26 Juillet, départ de Paris pour Pise en Avion, puis train direction Sienne, où j'ai à nouveau passé la soirée. Le lendemain, récupération de la voiture à l'hôtel, après quelques hésitations car il a été question d'annuler à cause d'une crevaison, et de logistique de réparation, puis départ direction le nord de l'Italie, les Alpes, puis la France!

La route la plus directe étant de passer par le tunnel du Fréjus j'ai légèrement bifurqué pour passer par le col de l'Iseran, ce qui avec cette voiture a été un vrai bonheur, Val d'Isère le temps de prendre un verre avec des amis, puis une nuit aux Arcs à l'hôtel du Golf, un hôtel très sympa ... pour reprendre la route le lendemain, retour en France oblige donc sous la pluie, direction chez moi ... Là la voiture est restée sage durant une semaine, avant que je la reconduise quelque part du coté de Bourges ... 3/3 de la mission accomplie, et un énorme regret de devoir la rendre ... mais je crois que le client n'aurait pas apprécié que je la garde finalement !

un petit tour sur le site ? : http://www.convoyage-service.com

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 12:02

 

 

Porte-clés-voitureConvoyeur de voiture, faire du convoyage de véhicule, c'est mon métier ... Cela me permet de vivre des expériences riches à chaque nouvelle mission, de conduire des véhicules rares, de découvrir des endroits dans lesquels je ne serais peut être jamais allé ... Une richesse quotidienne, plaisirs ou galères, que je vais essayer  (autant que possible et en fonction de mon emploi du temps) de vous faire partager au travers de ce blog.

 

Je vous y souhaite la bienvenue !

 

n'hésitez pas aussi à visiter mon site internet

 

Le convoyage qu'est-ce ?

c'est acheminer le véhicule d'un tiers, par la route d'un point de départ A à un point d'arrivée B. 

Les demandes dans le domaine sont nombreuses et variées :

- en période de vacances, des familles qui préfèrent retrouver leur véhicule à la descente du train ou de l'avion, et se dégager de la contrainte  et des aléas de la route ...

- Des acheteurs de véhicules par internet qui n'ont pas le temps d'aller le chercher ...

- Des personnes un peu âgées qui préfèrent se faire conduire sur longue distance, et pouvoir profiter de leur véhicule pour leur petits trajets sur leur lieu de villégiature ...

- Des professionnels, garages, mandataires, loueurs qui ont besoin d'acheminer ou livrer un véhicule à un endroit précis ...

- Des conducteurs "un peu trop pressés" à qui il reste peu de points (ou en rétention de permis) et qui souhaitent les préserver en limitant les longs parcours de plus en plus risqués face au développement croissant du nombres de contrôles radar ...

- des familles qui déménagent et ont plusieurs véhicules à rapatrier ...

etc, les exemples sont nombreux .

Et c'est là qu'intervient le convoyeur, en allant généralement en train, mais aussi en avion ou par tout moyen possible bus, taxi, chercher le véhicule concerné ... pour le livrer à l'endroit de votre choix.

 

Sur les pages suivantes, vous pourrez suivre quelques uns de mes convoyages

lien partenaire: annuaire automobile

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : convoyage-service le blog
  • : convoyeur de véhicules, un métier passionnant, toujours plein de surprises et qui fait voir du pays
  • Contact